Si je vous dis « formation » quels mots vous viennent à l’esprit ? « Trop long », « Manque de concret », « Ennui », « Pas assez adaptée aux attentes des participants », « Un sentiment de perte de temps car vous ne pourrez pas l’appliquer tout de suite » ?

Pour les personnes qui vont être amenées à construire des formations, sachez qu’une révolution s’opère dans cet univers ! Vous savez bien que je vais vous parler de sa digitalisation, oui mais pas au détriment de la formation en présentiel.

Savez-vous que 70% du contenu des formations en présentiel est oublié en 1 journée ?

Quand on voit le travail de préparation et le temps passé, on peut clairement se demander quelle en est la réelle valeur ajoutée et son retour sur investissement.

Suite à ma visite au salon Learning Technologies France, j’ai découvert une multitude d’offres et autant de façons de former les collaborateurs. Mais, par où commencer et comment s’y retrouver dans toutes ces solutions ? Voici 3 idées qui vous aideront à vous lancer !

 

 

1. Définir clairement son besoin de formation

Avant de se lancer dans le champ des outils auteurs, des LMS et autres modules ludiques ; il faut avant tout se poser les bonnes questions :

  • Qui devons-nous former ?
  • Quelles connaissances ont-ils du sujet ?
  • Que souhaitons-nous leur transmettre ?
  • Dans quel(s) objectif(s) ?
  • Pour quel(s) résultat(s) ?

Elles vous permettront de bien cerner vos besoins et la façon dont vous allez mettre en place votre formation.

 

 

2. Structurer le projet de formation

  • Son/ses format(s) : présentiel et/ou e-learning

Oui, je le mets au pluriel car durant une formation en présentiel par exemple, nous pourrons tout à fait y intégrer de la vidéo dynamique, des quiz sur application mobile… Pour la version digitale, de nouveaux formats émergent, comme les serious games, la réalité virtuelle et même des escapes games !

  • Son parcours : ça peut être une 1ère prise en main en e-learning, suivie d’un approfondissement avec une formation en présentiel, puis un accès sur une plateforme pour se tester et continuer son apprentissage.
  • Sa durée, son rythme : est-ce que nous parlons d’une formation ponctuelle ou d’une formation qui va accompagner le collaborateur tout au long de l’année ou sur 6 mois via une plateforme lui proposant un parcours personnalisé en fonction de ses connaissances et appétences ?
  • Son accompagnement : les managers peuvent avoir la main pour proposer les modules de formation à leur équipe en fonction de leurs besoins et objectifs.
  • Sa composition : pour répliquer les succès, la co-construction est votre meilleur allié ! Les plus doués dans leur domaine ont tous les éléments pour transmettre leurs connaissances aux autres. Valorisez et optimisez vos talents en interne 😉
  • Et après ? Pour l’amélioration continue de vos formations, le feedback des apprenants vaut de l’or ! Pensez à soigner les retours d’expérience des apprenants car vous en apprendrez beaucoup à votre tour pour rendre vos formations toujours plus pertinentes !

La formation digitale est au service de la formation présentielle. Elle y apporte un complément, un parcours, des modules ludiques avec applications, photos, vidéos…

 

3. Encadrer le projet de formation

Un parcours de formation ne peut être lancé seul. Il doit être encadré notamment avec un plan de communication en amont pour informer, susciter l’intérêt des collaborateurs et les motiver. Une fois la formation réalisée, un accompagnement de proximité doit se faire pour ne pas en perdre tous les bénéfices et ancrer les usages dans le quotidien.

 

C’est une méthodologie cruciale sur laquelle doit se baser le succès de vos formations.

J’espère que ces idées vous aideront pour la mise en place de vos prochains projets de formations collaborateurs. Si vous avez d’autres retours d’expérience, ne les gardez pas pour vous, laissez un commentaire et poursuivons les échanges 😉

 

 

Marie-Alice Rio
Customer Success Manager chez Enjoy your Business