En novembre dernier, j’ai été ravie de participer à la conférence « Attirer et fidéliser la Génération Z : mode d’emploi pour se réinventer ! »

La génération Z est cette jeunesse née après 1995. Etant de la génération Y, je me suis également bien reconnue dans l’étude menée par Mazars et Opinion Way.

Les objectifs étaient :

  • De connaître les attentes de cette nouvelle génération
  • De suivre et adapter les tendances déjà identifiées avec la génération Y

Voici mon expérience personnelle version Y

Il y a encore quelques mois, j’étais à la recherche d’un emploi suite à un suivi de conjoint que je venais d’effectuer. Je ne souhaitais pas retrouver un poste identique à mon précédent. En effet, mon désir était de trouver avant tout un « projet d’entreprise » qui corresponde à mes valeurs et à ma façon de travailler. Avec mes compétences dans le digital et la relation client, j’ai pu trouver un poste auquel je n’avais pas pensé lorsque j’ai débuté ma recherche d’emploi.

Nous sommes clairement dans la « quête de sens » évoquée par Mathilde le Coz : « Est-ce que ce que je fais contribue à un intérêt collectif et à mes valeurs ? »

L’autre notion importante est ce désir de sociabilisation ! J’aime le travail collectif et je n’étais pas prête à accepter des missions en freelance pour cette seule raison. C’est ce qui me motive et me nourrit : le travail collectif et le partage !

C’est ainsi que j’ai rejoint une équipe passionnante chez Enjoy your Business (le nom en dit déjà beaucoup 😉) où je sais que je vais pouvoir apprendre de chacun, m’épanouir et vivre une aventure différente de tout ce que j’ai pu connaitre auparavant !

Que l’on soit Z ou Y, nous recherchons avant tout un projet de vie ! Nous souhaitons pouvoir mener les projets que nous voulons pour nous épanouir dans notre vie professionnelle et personnelle. C’est comme ça que sont nés les « Slasheur ». Tout comme Maud, notre Directrice Conseil et Associée qui cumule 3 activités professionnelles, qui se rejoignent sur certains aspects. Nous vivons de nos projets avec une notion bien différente de la fidélisation envers notre employeur.

Le manager de la génération Y était un « manager coach », celui de la génération Z est un « manager animateur » avec des qualités d’observation, d’écoute et de non-jugement où le respect et la confiance vont de pair. C’est ce que l’on appelle une organisation horizontale et pour ma part cela fait déjà quelques années que j’ai pu l’expérimenter, c’est un fonctionnement des plus sain pour une entreprise d’aujourd’hui. Dans ce contexte, le manager va repenser sa valeur ajoutée : être au service des autres, faire grandir les collaborateurs et contribuer à leur développement.

Au sein du groupe EWD (Enjoy Working Differently) j’y ai retrouvé les 3 caractéristiques des générations Z&Y : flexibilité, autonomie et lien social !

REX autour d’une table ronde

Cette étude a été illustrée par une table ronde avec les invités suivants : Antoine Filliaudeau de Jobteaser, Sophie de l’Estourbillon d’iAdvize et Sylvain Dolorosa de chez Klaxoon.

Les retours d’expériences qui m’ont marqué pour fidéliser ces nouveaux collaborateurs sont :

  • L’indéniable marque employeur qui véhicule ses valeurs et les actions qui en découlent
  • La confiance et la responsabilisation à travers : le télétravail, des budgets alloués pour chacun des collaborateurs afin de mener un projet en interne ou remercier un collaborateur d’une aide précieuse
  • Le manager sans bureau fixe pour être au plus près de son équipe, accessible et flexible
  • On ne crée plus d’open space, mais des espaces de travail collaboratif
  • On crée des groupes de travail en interne sur la base du volontariat (pour organiser la soirée annuelle par exemple)

C’était une matinée très enrichissante, beaucoup de sujets ont été abordés. Cette étude illustre parfaitement les enjeux des entreprises pour s’adapter à cette nouvelle génération de collaborateurs nés au cœur de la transformation numérique.

Marie-Alice Rio
Customer Success Manager chez Enjoy your Business